sont ciel sombre 2

 

 

                               Le tabac

 

 

Ce que tout le monde sait,           ce que personne ne veut entendre,          ce que l’on ne sait pas…

 

                                 Dans tout l’article,  le mot « tabac » désigne le tabac commercialisé, 

c'est-à-dire le mélange de la plante de tabac et des additifs connus et inconnus.

 

 

Tout d’abord, il faut savoir qu’un des additifs présents dans le tabac commercialisé ouvre en quelque sorte « la porte des neurones » de sorte que, quelque soit la dose de nicotine absorbée, il n’y aura aucune réaction, ni barrage installé par nos neurones pour protéger notre corps.

Lorsque l’on fume la plante de tabac non travaillée, sans aucun additif, nous pouvons observer qu’au bout de quelque temps nous allons naturellement stopper ou ralentir notre consommation parce que les neurones peuvent alors faire leur travail de protection et coupent l’envie de fumer, parce qu’il y a danger par l’arrivée de nicotine en quantité.

 

Dans tout cela il y a une grande certitude : c’est une belle saloperie pour notre corps martyrisé à chaque taffe, et pour notre esprit qui subit les dictats de ce produit psycho actif  qu’est le tabac.

Dans la fumée de tabac, plus de 4000 produits différents dont 50 reconnus cancérigènes et certains non identifiés mais tous sont très nocifs[]

 Une cigarette tout juste allumée dégage du monoxyde de carbone, poison mortel : alors quoi, nous lisons et entendons chaque année des campagnes sur les risques des chauffages mal entretenus et chacun a cette crainte en tête lorsqu’il s’agit de se chauffer chaque hiver. Mais curieusement, personne n’y pense lorsqu’une cigarette est allumée.

 Revoyez votre geste, vous portez la cigarette à la bouche, vous allumez et là…vous inspirez bien fort pour ne pas rater l’allumage !

Et de suite vous inhalez tout ce monoxyde de carbone qui vous effraie tant en d’autres circonstances.

Etonnant non d’avoir peur pour une chose qui arrive occasionnellement et de s’infliger ce même produit soi même, sans même y penser. Ce n’est pas parce que la dose est moins importante que l’effet nocif est différent car vous allumez bien plus d’une cigarette par jour non ?  

 

Vous en mourrez aussi, de plus dans de grandes souffrances et sur une durée plus longue.

 Le saviez-vous ?

La nicotine pure est un poison mortel si on l’applique, même en très petites doses, directement sur la peau.

Le premier crime par la nicotine fût commis en 1849, par ingestion forcée.

Ensuite, certains auteurs de romans policiers ont utilisé ce moyen pour tuer la victime dans leurs récits, rien que quelques gouttes sur la peau.

 Et bien là aussi, comment ne pas être étonné, un poison mortel et les fumeurs en avale  chaque jour !

Certes tout le monde ne connaît pas cette information, qui pourrait sembler anecdotique et pourtant bien réelle, mais tout le monde sait que le tabac, et donc ce qu’il contient, est mortel.

 Il y a bien toutes ces images sur les paquets, les campagnes diffusées sur tous nos écrans qui nous le montrent, encore et encore…Mais l’on refuse obstinément de voir et encore moins d’y penser.

  

Le tabac augmente les battements du cœur, la pression sanguine, stimule le système nerveux

Il ne peut donc pas nous détendre ! C’est une fausse information que nous répétons pour nous trouver une excuse.

  Il y a aussi le goudron qui se dépose, inexorablement, à chaque cigarette fumée, sur les parois de nos poumons. Là, nous nous privons d’une bonne respiration bienfaisante, qui nous apporterait, ne l’oublions pas, l’oxygène pour notre cerveau, nos muscles, l’énergie et le sentiment de plénitude.

 Respirer à plein poumons c’est être bien vivant et ressentir le bien être rien que dans cet acte naturel.

 A chaque cigarette allumée, le corps lutte et s’épuise pour éliminer toutes ces toxines. Vieillissement prématuré, dents jaunies, qui s’abiment et se déchaussent.

 Le corps épuisé n’a plus d’énergie pour se battre contre les maladies, et le cercle vicieux est installé, d’autres maladies arrivent encore et tout s’envenime.

Maladie graves, grande souffrance pour le fumeur et ses proches. Avenir plus que pénible et  triste.

 Je ne rentrerais pas dans le détail médical de toutes ces maladies, je n’en ai pas la connaissance.

   

Chaque cigarette fumée réduit la vie de 11 minutes.

Fumer un paquet de cigarettes, c’est diminuer sa vie de 3 heures et 40 minutes.

Il n’y a qu’une mort prématurée et douloureuse pour tous les fumeurs.

     Alors quoi ?

Sommes-nous si stupides, ou bien ? Non c’est qu’il s’agit de tout autre chose.

 Le fumeur souffre d’addiction, tout le monde est d’accord sur ce point.

Mais ce que tout le monde ne sait pas, c’est que cette addiction est à 1% d’ordre physique et à 99% d’ordre mental.

Comment ça ?

 Parce que la nicotine est une drogue à effets rapides, son niveau dans le flux sanguin diminue de moitié en une demi-heure, des trois quarts en une heure.

 

Elle disparait de l’organisme très vite à l’arrêt du tabac, quelques jours, sans causer aucune souffrance physique, contrairement à d’autres produits d’addiction notre corps n’est pas en souffrance. Pour preuve, lorsque vous allez au cinéma et que le film vous intéresse, vous êtes tout à fait capable de vous passer de fumer pendant ces deux heures, vous n’en ressentez pourtant aucun effet physique, pas de douleur pendant le film.

Et lorsque vous dormez, votre corps ne vous fait pas souffrir alors que vous êtes plusieurs heures sans tabac et donc sans nicotine, n’est-ce pas ?

Alors c’est bien une réalité que vous pouvez constater vous-même : l’addiction est ailleurs visiblement.

 Tout se passe dans notre cerveau, là où tout est organisé, mis en place, des tonnes d’informations gérées en quelques secondes quelquefois, et une synthèse de tout cela se met en place, s’installe :

    cigarette

 + ressenti agréable, par le sentiment de se sentir plus grand par exemple

 + le regard des autres, faire partie du groupe

TRES  BON POUR VOUS !

 

Et là c’est déjà inscrit quelque part, il faudra fumer pour être content et bien, pour reproduire ce sentiment là.

 Et bien c’est à ce niveau que l’addiction est installée, parce qu’un jour vous avez fumé votre première cigarette pour faire comme les copains, comme les adultes, parce que l’on vous a dit que vous seriez moins tendu, moins malheureux, que sais-je…

Des tas de raisons bonnes pour votre intégration, pour votre confiance en vous, pour l’image de vous que vous pensiez projeter avec une cigarette à la bouche.

 Là exactement un programme s’est mis en place parce que votre cerveau, fort de toutes ces informations, en a conclus que vous aviez besoin de ça, que cela vous apportait de la satisfaction, une aide peut être et votre cerveau fait tout pour que vous soyez heureux.

 Voilà où se situe l’addiction et non au niveau de la nicotine. Il s’agit d’une addiction d’habitudes.

  Il existe une solution parfaitement adaptée à ce schéma et ce besoin : l’hypnose.

  L’hypnose est rapide, efficace et durable parce que l’on va ajuster et modifier les informations à la source, à l’endroit même où elles sont  stockées et  gérées, organisées, dans le subconscient.

 Pendant une séance d’hypnose, un nouveau « programme » plus approprié au changement que vous voulez, sera installé. L’ancien,  devenu un comportement désormais inutile, sera supprimé.

  Il ne restera, au début peut être, que le fantôme du besoin de fumer, juste une pensée qui s’estompera en quelques minutes, activée par la peur du manque, la peur du vide, la sensation de ne plus savoir comment et quoi faire dans sa vie.

 Il s’agit  seulement du souvenir de ce temps jadis où vous aviez cette mauvaise habitude.

  Tout cela se gère très facilement avec de nouveaux comportements plus sains, quelques pratiques quotidiennes pendant environ un mois. Tout rentrera alors dans l’ordre et vous pourrez jouir pleinement de votre nouvelle capacité à respirer l’air pur, vous remettre au sport, profiter de vos enfants et de vos amis sans être obligé de sortir.

 

 

LOGO

Respirer mieux, vivre mieux, être enfin libéré !

                              Vous êtes devenu non-fumeur !